Activation précoce des récepteurs à l’ocytocine et neuro-protection vis-à-vis des dommages inflammatoires du nouveau-né exposé à une réduction de la croissance intra-utérine.

Par Jérôme Mairesse

Financement en 2017

Montant : 42 000 €
  • Les nouveau-nés de faible poids de naissance présentent un risque accru de dommages cérébraux causés par les inflammations post-natales. Ces inflammations causent notamment des lésions dans la substance blanche du cerveau. L’administration post-natale de carbétocine, une molécule mimant les effets de l’ocytocine (hormone nécessaire au bon développement cérébral), permettait de réduire ces lésions et de rétablir le développement normal de la substance blanche chez l’animal.
  • L’objectif de ce nouveau travail est d’évaluer les effets protecteurs de la carbétocine au niveau du cortex moteur et des circuits moteurs à l’aide d’une technique d’imagerie par ultrasons et leurs conséquences sur la motricité.
  • Les premiers résultats des premiers travaux de l’équipe ouvrent la voie à une utilisation clinique de la carbétocine chez les enfants avec un faible poids de naissance. Les analyses de ce nouveau projet permettront d’évaluer les possibilités de translation vers la clinique de l’usage de la carbétocine pour la neuroprotection des enfants à haut risque de séquelles neurologiques.
Lésion cérébrale

L'équipe

fondation-motrice_jerome-mairesse

Dr Jerôme Mairesse

Ce projet est porté par le Dr Jérôme Mairesse et Manuella Zinni, respectivement post-doctorant et doctorante au laboratoire de neurosciences dirigé par le Dr Pierre Gressens, à l’Hôpital Robert Debré, Paris (France). Les équipes du laboratoire travaillent sur la compréhension des mécanismes qui altèrent le fonctionnement du cerveau en développement, du fœtus à l’adolescent. Ce laboratoire développe tous les aspects de la recherche depuis l’identification de la maladie, ses mécanismes au niveau cellulaire, ses conséquences sur le fonctionnement du cerveau jusqu’à la mise en place de nouveaux traitements, à travers quatre thèmes majeurs : les lésions cérébrales du nouveau-né, les maladies mitochondriales, l’excitabilité des neurones, et les anomalies génétiques du développement cérébral.

Contexte

Les nouveau-nés de faible poids de naissance présentent un risque accru de dommages cérébraux causés par les inflammations post-natales. Ces inflammations causent notamment des lésions dans la substance blanche du cerveau (regroupement de fibres nerveuses). Les travaux précédents de l’équipe ont prouvé que l’administration post-natale de carbétocine, une molécule mimant les effets de l’ocytocine (hormone nécessaire au bon développement cérébral), permettait de réduire ces lésions et de rétablir le développement normal de la substance blanche chez l’animal.

Objectifs et méthodologie

Ce nouveau travail vise à évaluer les effets protecteurs de la carbétocine au niveau neuronal et synaptique du cortex moteur et des circuits moteurs, et leurs conséquences sur la motricité.

 

Outils et Méthodologie :

L’équipe a mis au point un modèle de rat dont la croissance intra-utérine est réduite par un régime hypo-protéique et qui est soumis à un stress inflammatoire postnatal.

Trois niveaux d’observations sont proposés :

  • La mesure du développement des synapses par la quantification de molécules spécifiques des connections entre les neurones.
  • La quantification de la connexion fonctionnelle entre les aires corticales motrices et les réseaux cortico-striataux en utilisant une nouvelle technique d’imagerie à très haute résolution par ultra-sons.
  • Les conséquences au niveau de la motricité générale et de la motricité fine.

Résultats d'avancement

Ces travaux ont débuté mi-2017

Perspectives

Les premiers résultats encourageants des premiers travaux de l’équipe ouvrent la voie à une utilisation clinique de la carbétocine chez les enfants avec un faible poids de naissance. Les analyses de ce nouveau projet permettront d’évaluer les possibilités de translation vers la clinique de l’usage de la carbétocine pour la neuroprotection des enfants à haut risque de séquelles neurologiques.

Pour aller plus loin

  • Hagberg H, Mallard C, Ferriero DM, Vannucci SJ, Levison SW, Vexler ZS, Gressens P. The role of inflammation in perinatal brain injury. Nat Rev Neurol. 2015 Apr;11(4):192-208.Voir l'article
  • Mairesse J, Gatta E, Reynaert ML, Marrocco J, Morley-Fletcher S, Soichot M, Deruyter L, Camp GV, Bouwalerh H, Fagioli F, Pittaluga A, Allorge D, Nicoletti F, Maccari S. Activation of presynaptic oxytocin receptors enhances glutamate release in the ventral hippocampus of prenatally restraint stressed rats. Psychoneuroendocrinology. 2015 Dec;62:36-46Voir l'article

Carbétocine, lésion cérébrale, nouveau-né, ocytocine, inflammation, substance blanche, cortex moteur, neuroprotection, rats.