Handicaps neurocognitifs associés à un retard de croissance intra-utérin : régulation de la neuro-inflammation, une nouvelle cible pour la neuroprotection.

Par Aline Rideau

Financement en 2017

Montant : 56 000 €
  • Le petit poids de naissance, conséquence d’une mauvaise croissance du fœtus, survient dans 10 % des grossesses et représente un risque élevé de séquelles neurologiques telles que la paralysie cérébrale ou les troubles d’apprentissage. L’inflammation du cerveau pourrait être responsable des troubles du neurodéveloppement observés à la suite d’un retard de croissance fœtal.
  • Ce projet vise à déterminer, notamment à l’aide de techniques innovantes d’imagerie cérébrale, quels sont les gènes les plus affectés par une mauvaise croissance du fœtus, quel est leur rôle dans la régulation de l’inflammation cérébrale, et s’ils pourraient être la cible de traitements afin de réduire les dommages cérébraux.
  • Ces travaux doivent aboutir à de nouvelles pistes de prévention des lésions cérébrales et donc de nouvelles stratégies de neuroprotection clinique.

 

Lésion cérébrale

L'équipe

fondation-motrice_aline-rideau

Dr Aline Rideau

Ce projet est porté par le Dr Aline Rideau Batista Novais, docteur en neurosciences et médecin -pédiatre au service de Réanimation Néonatale de l’Hôpital Robert Debré à Paris (France). Aline Rideau s’intéresse à la physiopathologie du cerveau en période périnatale, et ses recherches portent sur des stratégies innovantes de neuroprotection.

Contexte

Le petit poids de naissance, conséquence d’une mauvaise croissance du fœtus, survient dans 10 % des grossesses et représente un risque élevé de séquelles neurologiques telles que la paralysie cérébrale ou les troubles d’apprentissage. Ce lien, constaté, est encore mal compris. L’hypothèse est faite qu’une inflammation du cerveau, facteur de risque connu, pourrait être responsable des troubles du neurodéveloppement observés à la suite d’un retard de croissance fœtal (RCF).

Il a été récemment démontré expérimentalement que le RCF provoque une altération de la maturation cérébrale et une dysrégulation de gènes impliqués dans le contrôle de la neuroinflammation, notamment dans les cellules microgliales cérébrales.

Objectifs et méthodologie

Ce projet de recherche vise donc à étudier les mécanismes de contrôle de l’inflammation cérébrale en déterminant, notamment à l’aide de techniques innovantes d’imagerie cérébrale, quels gènes sont les plus affectés par une mauvaise croissance du fœtus, quel est leur rôle dans la régulation de l’inflammation cérébrale, et s’ils pourraient être la cible de traitements afin de réduire les dommages cérébraux.

Les gènes les plus relevants seront étudiés fonctionnellement en utilisant des méthodes innovantes incluant les vecteurs thérapeutiques de type 3-DNA dendrimères, l’évaluation de la microstructure cérébrale par IRM ex vivo et de la connectivité cérébrale in vivo par Doppler ultrasensible.

Résultats d'avancement

Les résultats du projet confirment que le régime LPD (Low Protein Diet) induit bien une modification de l’expression des microARN dans la microglie et les oligodendrocytes chez les ratons Sur 1232 micro-ARN étudiés, 33 étaient dérégulés dans la microglie à P4 et 17 dans les oligodendrocytes à P4. Les gènes qui ont des cibles communes à ces micro-ARN ont ensuite été identifiés et 8 gènes ont été retenus.

La suite du projet consiste en la confirmation du rôle de ces micro-ARN dans la surexpression ou l’extinction des gènes identifiés.

Perspectives

Les résultats de ce projet devraient contribuer à mieux comprendre la régulation de l’activation microgliale en général et l’impact d’un retard de croissance fœtal sur le cerveau en développement en particulier, afin d’aboutir à de nouvelles pistes de prévention des lésions cérébrales et donc des séquelles neurologiques ultérieures.

Pour aller plus loin

  • Rideau Batista Novais A, Pham H, Van de Looij Y, Bernal M, Mairesse J, Zana-Taieb E, Colella M, Jarreau PH, Pansiot J, Dumont F, Sizonenko S, Gressens P, Charriaut-­‐Marlangue C, Tanter M, Demene C, Vaiman D, Baud O. Transcriptomic regulations in oligodendroglial and microglial cells related to brain damage following fetal growth restriction. Glia. 2016 Dec;64(12):2306-­‐2320. Voir l'article

Retard de croissance intra-utérin, neuroinflammation, neuroprotection, régulation, gènes, prévention, lésion cérébrale, microglie.